SEGAKORE ArticlesLiensGalerie
« Reviews de jeux : SegaSonic ouvre le bal !SegaKore : 2 ans déjà... »

Review : SegaSonic the Hedgehog (Arcade System 32)

20.11.2005

  04:14:00 par iGREKKESS, Catégories: Reviews , Tags: , , , , , ,
Review : SegaSonic the Hedgehog (Arcade System 32)

Pages: 1· · 3

Ci-dessous une longue review et de nombreuses informations sur l'un des jeux Sonic les plus rares et les plus atypiques, sorti exclusivement en arcade !

 

Sommaire

Page 1 :

Review

 
  • Synopsis
  • Graphismes
  • Jouabilité
  • Bande son
  • Durée de vie
  • Intérêt général
Page 2 :

Galerie

Page 2 :

Technique

Page 2 :

Exploitation

Page 3 :

Différences Rev.A / Rev.C

 
  • Et la Rev.B dans tout ça ?
Page 3 :

Acquisition et mise en oeuvre : récit

 
  • Arrivée en France
  • Encore un peu de technique
  • Première : Jaguar Connexion 2005
  • Vue d'ensemble
  • Anecdote

 

Après une brève apparition, alors qu'il n'était pas encore connu, dans Rad Mobile (1990) en arcade, Sonic débarque enfin dans un véritable jeu sur le même hardware (Sega System 32) avec un gameplay original de circonstance ainsi qu'une bonne dose d'innovations et d'inédits !

Review

  • Synopsis

Le Dr.Eggman décide de prendre le taureau par les cornes en capturant Sonic et ses deux nouveaux amis, Ray l'écureuil volant et Mighty le tatou, et en les envoyant à une mort certaine dans la prison de sa nouvelle base, Eggman's Tower, afin de s'assurer qu'il ne sera pas géné dans l'exécution de ses nouveaux plans diaboliques...

Ca démarre fort, avec l'apparition de deux personnages inédits, Mighty the Armadillo (futur-ex Chaotix) et Ray the Flying Squirrel, créés de toutes pièces par AM3 avec l'aide Naoto Ôshima (le character designer original de Sonic) ! Deux personnages très attachants et au design parfaitement dans l'esprit de Sonic.

Quant au déroulement du jeu, il diffère aussi quelque peu des autres Sonic où il faut débuter du "bout d'une île" et remonter jusqu'à la base d'Eggman ; dans SegaSonic, on commence tout de suite dans sa base !
On y reste cependant un très court instant, puisqu'après une évasion sans trop de difficulté, on se retrouve projeté à l'autre bout de l'île par un piège... Il faudra alors traverser 7 niveaux pour revenir jusqu'au quartier général d'Eggman.

  • Graphismes

Ce jeu innove tout d'abord par son moteur en 3D isométrique telle qu'on l'a connait dans le jeu Sonic 3D sur Mega Drive et Sega Saturn, un design inédit dans la série, propice à un gameplay qui tranche complètement avec celui qu'on connaît sur une console (voir plus bas) !

Les environnements sont plutôt basiques, voire dépouillés, et leur design assez linéaire, sans compter que l'espace jouable dans les niveaux est lui aussi limité. Les quelques "textures" qui jalonnent certains niveaux sont cependant de belle qualité, laissant deviner que cette pauvreté, malgré tout agréable à l'oeil, est un parti-pris et que les designers se sont plutôt attardés sur d'autres aspects graphiques du jeu...

C'est le cas notamment au niveau de l'animation incroyable des personnages et des divers effets de zoom, de scalling, de reflets et de transparence !
SegaSonic profite en effet des capacités avancées en matière de 2D du hardware sur lequel il tourne, et propose un bel échantillon des possibilités qu'on connaîtra sur 32X et Saturn avec des jeux tels que Chaotix, Tempo ou encore Astal.

On aura rarement vu Sonic aussi bien designé et animé dans un jeu 2D, la "modélisation" est du niveau de Sonic X-Treme en bien moins rigide, de plus ce jeu apporte une touche d'humour inconnue jusqu'alors dans un jeu Sonic, avec des animations tordantes comme la manière dont Ray traverse les ponts suspendus ou encore les différentes façons de paniquer et succomber des héros aux pièges d'Eggman !


En résumé : on retiendra un jeu plutôt beau dans l'ensemble, très coloré pour ne pas trahir la série, et donc très agréable visuellement !!

  • Jouabilité

Arcade oblige, ce Sonic devait se démarquer de ses homologues console ; il se caractérise donc par un gameplay totalement inédit à base de trackball, en harmonie avec le choix du moteur en 3D isométrique !

Les commandes sont on ne peut plus simples et intuitives : le trackball est une boule (comme une souris sur le dos) qu'il suffit de faire tourner dans la direction où l'on souhaite faire avancer le personnage...

Trackball Controller

Quant aux boutons d'action, il n'y en a qu'un seul, servant à faire sauter le personnage et à réaliser une spin attack.

Le jeu répond plutôt bien aux trackballs, ces derniers pouvant être à la fois précis et très véloces, en les faisant tourner respectivement de manière douce et lente, ou par à-coups plus ou moins forts.

Si lors des premières parties on a tendance à s'acharner sur les trackballs jusqu'à épuisement, après quelques heures de jeu, on finit par mieux doser la boule (on se fatigue moins !) et les passages mettant cette dernière et nos poignets à rude épreuve sont plutôt rares finalement ; la seule difficulté, une fois qu'on maîtrise le jeu, reste les quelques rares passages où l'on oriente le personnage dans la direction Nord-Ouest, pas du tout pratique quand on est droitier, surtout si on joue à 2 sur un controll panel Aero City (photo plus haut) qui est loin d'être spacieux !... D'ailleurs, qu'on se le dise : SegaSonic n'est absolument pas un jeu désigné pour les gauchers !


En résumé : une jouabilité simple et conviviale, peut-être un peu déroutante au départ et difficile à dompter, mais qui gagne en confort après quelques parties et qui procure même un immense plaisir !

  • Bande son

Une excellente bande son, qui innove elle aussi en donnant la parole à Sonic !!
SegaSonic introduit en effet, pour la première fois, des voix pour ses 4 personnages principaux et a fait l'objet d'un véritable casting d'acteurs, plus ou moins connus au Japon !

Casting :

Kusao TakeshiKUSAO Takeshi
dans le rôle de "
SONIC"

Vu aussi dans : Akira, Rockman.EXE, Dragon Ball Z, Dragon Ball GT, One Piece, Record of Lodoss War, Slam Dunk, Guilty Gear XX, Olive & Tom, ...

Détails

Satô MasaharuSATÔ Masaharu
dans le rôle de "
EGGMAN"

Vu aussi dans : Dragon Ball GT, Dragon Ball Z, Armitage III, City Hunter, Dr.Slump, Saint Seiya, Transformers,...

Détails

Numata YûsukeNUMATA Yûsuke
dans le rôle de "
MIGHTY"

Vu aussi dans : Dragon Ball Z, Dragon Ball GT, Megaman NT Warrior, Rockman.EXE, One Piece, Sailor Moon R,...

Détails

Yoshino HinakoYOSHINO Hinako
(créditée en tant que KANAMARU Hinako)
dans le rôle de "
RAY"

Vue aussi dans : Card Captor Sakura, Sailor Moon R, Sailor Moon SuperS, Sally la petite sorcière, Megaman NT Warrior,...

Détails

Côté musiques, comme souvent en arcade, il y a très peu de thèmes (type de média oblige) et ils n'est pas rare que certains soient utilisés pour plusieurs niveaux...
Hiro On apprécie de ce fait d'autant plus la dizaine d'excellents morceaux composés par le staff d'AM3, avec à sa tête le très
talentueux KAWAGUCHI Hiroshi (alias "Hiro", crédité en tant que MIYAUCHI Hiroshi) à qui on doit déjà les fantastiques musiques de Fantasy Zone, Enduro Racer, Out Run, Space Harrier ou encore After Burner !!

Des musiques très rythmées utilisant beaucoup de percussions et une instrumentation très orientée "bruitages" pour une bande originale inhabituelle et en marge par rapport aux autres productions Sonic.

Côté effets sonores, la banque de sons est là aussi complètement originale et ne reprend aucun bruitage des autres jeux ; ça change d'entendre les anneaux faire "bwuin" au lieu de "twic" et Sonic faire "fuut" au lieu de "woop" quand il saute, sans compter sur le bruit de jackpot lors du compte du score en fin de niveau ; bref une bande son très arcade et c'est plutôt bienvenu !


En résumé : vous l'aurez compris, l'audio est encore un autre point fort de SegaSonic !

  • Durée de vie

SegaSonic est un jeu court, comme c'est le cas de nombreux jeux d'arcade, notamment ceux sur System 32, qui est un hardware très conceptuel et expérimental.

Le jeu se termine assez facilement, même en Very Hard, ses 7 niveaux se bouclent rapidement ; s'il donnera un peu de fil à retordre au départ, particulièrement sur la scène finale, seul et en filant, le jeu se termine en moins de 15 minutes top chrono.

Le genre de jeu qui, si il avait été porté sur console, se serait ramassé en beauté, comme ça a déjà été vu pour certains jeux incompris par la presse spécialisée qui les jugeait de la même façon que des "jeux de salon".
Sega est d'ailleurs un habitué des remarques concernant la durée de vie jugée trop courte sur bon nombre de ses jeux trop typés arcade, qu'ils soient des portages ou exclusifs sur console...
"Comment ça un jeu de course avec seulement 3 circuits ?!!"

SegaSonic aurait pu être définitivement un jeu très court et à l'intérêt super limité, si les développeurs n'avaient eu l'idée d'ajouter un système de score et de ranking dans la version définitive !!

En effet, en arcade les deux principaux challenges à relever, qui jouent énormément dans la longévité d'un jeu (en dehors du simple plaisir d'y jouer), c'est de faire le meilleur score (on parle alors de "scorer") et cela en payant le moins possible !!

Voilà comment passer d'un simple petit jeu de plate-forme intéressant à jouer simplement pour dire qu'on y a joué 15 minutes, à un jeu addictif sur lequel on va s'acharner afin d'obtenir tous les anneaux d'un niveau et meilleur score, en vue de figurer en haut du très convoité TOP 15 , et cela en Very Hard avec un seul credit !!!

Le score se base sur le nombre d'anneaux ramassés au cours de la partie ; les niveaux en regorgent, certains sont apparents, d'autres bien cachés, il convient donc de tous les débusquer !

Inutile de vouloir avancer trop vite, la plupart des pièges qui vous poursuivent s'adaptent à votre vitesse et vous rattraperont aussi sec si vous foncez... Vous avez en moyenne relativement le temps de récupérer les anneaux, après c'est une question d'adresse et de maîtrise ; il ne faut pas avoir peur d'être touché, puisque les anneaux remontent votre barre d'énergie, cela compense...
Le pourcentage d'anneaux trouvés est affiché en fin de niveau, il peut d'ailleurs dépasser les 100% et un bonus d'anneaux vous sera donné si vous avez bien joué !

Notez qu'à 2 joueurs, le jeu se complique en fonction du niveau de jeu de chacun, notamment sur la scène finale qui demande une bonne synchro entre joueurs pour ne pas se bloquer mutuellement ; aussi à 3 joueurs, on peut raisonnablement imaginer que c'est l'enfer !
Cependant on peut voir dans cette difficulté un challenge supplémentaire à relever !!...


En résumé : il y a donc deux façons de jouer à SegaSonic, comme tout Sonic, celle en fonçant tête baissée et celle en jouant avec style, afin de montrer qu'on est le meilleur, ou simplement pour se faire plaisir !

  • Intérêt général

Très intéressant par son côté conceptuel, il aurait réellement gagné à être plus poussé, voire à connaître une suite.
Ce jeu démontre aussi que le développement d'un Sonic de façon indépendante de Sonic Team peut donner un très bon résultat !

SegaSonic est une petite perle qui ne manque pas d'arguments pour qu'on s'y intéresse, notamment parce qu'il est inédit dans son déroulement, inédit dans ses graphismes, inédit dans son gameplay, inédit dans ses personnages, inédit dans sa bande son,...

A essayer au moins une fois dans sa vie, surtout quand on est fan de Sonic !!

Epitanime 2005

Ce jeu étant assez rare et onéreux, le mieux si vous souhaitez y jouer en vrai, c'est de vous rendre dans les conventions de retro-gaming (Jaguar Connexion) et de japanimation (Epitanime) sur Paris où on ne manque pas une occasion de le sortir !!

SegaSonic the Hedgehog

Nom : SegaSonic the Hedgehog
Noms alternatifs : Sonic the Hedgehog Arcade, Sonic the Coin-Op
Hardware : System 32
Genre : plate-forme
Développeur : Sega AM3
Nombre de joueurs
: 1 à 3
Media : PCB/ROM
Sortie : 06/1993 (Japon)
09/1993 (Occident)

Borne Sega New Astro City (1994)

Caractéristiques : 3D isométrique, contrôleur trackball, jusqu'à 3 joueurs, 2 nouveaux personnages, voix digitalisées...
Anecdotes :
- il existe au moins 2 versions de ce jeu connues à ce jour, la Rev.A et la Rev.C.
- le jeu est connu pour avoir été véritablement exploité sur au moins 2 bornes 2 joueurs : Sega Aero City et Megalo50.

  • Personnages

SONIC THE HEDGEHOG
Sonic

Dr.EGGMAN
Dr.Eggman

MIGHTY THE ARMADILLO
Mighty

RAY THE FLYING SQUIRREL
Ray

  • Niveaux

0 : EGGMAN'S TOWER (Jail)
1 : VOLCANIC VAULT
2 : ICY ISLE
3 : DESERT DODGE
4 : TRAP TOWER
5 : LANDSLIDE LIMBO
6 : WILD WATER WAYS
7 : EGGMAN'S TOWER

  • Screenshots (Rev.C)

Ces screenshots sont réalisés
à partir de l'émulation du jeu.

  • Screenshots (Rev.A)

Pages: 1· · 3

Aucun commentaire pour le moment

Factoïd

Le jeu Killer Shark fait une apparition remarquéé en 1975 dans le film "Les dents de la mer" de Steven Spielberg.

Articles

Juin 2017
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
 << <   > >>
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30    

  Flux XML

Nombre de visites sur ce site depuis le 01/02/2004