SEGAKORE ArticlesLiensGalerie
« La fin du site web d'iGREKKESSSwitchez votre Mega Drive 2 (PAL/NTSC et ANG/JAP) »

Comparatif : les différences entre pays dans la série Streets of Rage (Mega Drive)

27.03.2003

Comparatif : les différences entre pays dans la série Streets of Rage (Mega Drive)

Pages: 1· · 3

Voici un petit comparatif entre les différentes versions des jeux de la série des Streets of Rage pour mettre en avant les différentes retouches qu'elles ont connues, notamment nombre de censures, parfois surprenantes.

 

Sommaire

Page 1 :

Streets of Rage

 
  • Zones et versions
  • Logo SEGA, histoire et écran de titre
  • Dans le jeu
Page 2 :

Streets of Rage 2

 
  • Zones et versions
  • Logo SEGA, écran de titre et menu 
  • Histoire et personnages
  • Dans le jeu
Page 3 :

Streets of Rage 3

 
  • Zones et versions
  • Logo SEGA, introduction et écran de titre
  • Histoire et personnages
  • Dans le jeu
  • Autres changements et ennemis retirés
  • En conclusion

 

STREETS OF RAGE
- Bare Knuckle -

  • Zones et versions

Mega Drive japonaise
Bare Knuckle (JUE)

Genesis
Streets of Rage (JUE)

Mega Drive européenne
Streets of Rage (JUE)

Ce jeu est complètement multi-zones, à savoir que dans les cartouches japonaise, européenne et américaine on trouve strictement le même programme, qui s'adapte en fonction du pays de la console au niveau des textes (en japonais sur une Mega Drive japonaise) et du titre ("Bare Knuckle" en japonais et "Streets of Rage" en anglais).

  • Logo SEGA, histoire et écran de titre

L'ajout de la mention "TM" sur les consoles occidentales au logo SEGA. Le texte de la présentation démarrant plus bas en Europe. Enfin le titre du jeu, différent entre une console japonaise et une console occidentale.

 

  • Dans le jeu

Assez peu de différences dans le jeu, à l'exception d'une : un rajout en bas du niveau en Europe (résolution plus élevée oblige), et cela aussi dans les autres jeux !...

 

Pages: 1· · 3

4 commentaires

Commentaire de: FatalitySonic2 [Visiteur]  
FatalitySonic2

Super dossier (qui date de plus de 10 ans) ! :D
Par contre, il y a une autre différence découverte depuis. Un rajout même. Dans les versions occidentales, il est impossible d’aller (sans tricher) plus loin que le niveau 5 en niveau de difficulté Easy (le jeu s’interrompt alors avec une mauvaise fin. “You play this game like a beginner.” Si c’est pas méchant ça… :)) ) alors que la version japonaise, on peut aller plus loin dans avec le même niveau de difficulté sans avoir cette mauvaise fin.

23.08.2015 @ 22:43
Commentaire de: iGREKKESS [Membre]  
iGREKKESS

Merci,
oui il manque quelques subtilités, le comparatif s’attardant surtout sur l’aspect esthétique… J’ignorais en tout cas ce détail, faut dire que le mode Easy je m’y aventure pas des masses sur cette série, mais c’est cohérent avec la difficulté nettement revue à la hausse dans les versions occidentales &#59;)

24.08.2015 @ 00:03
Commentaire de: ikagura [Visiteur]
ikagura

Bonsoir! Je suis un fan assez tardif de la série des SoR. Je vous remercie encore pour ce comparatif (comme j’avais lu dans un Pix’n Love il y a longtemps).

Sinon je trouve cela abusé que la version US-EU de SoR 3 soit “charcuté” (surtout que d’augmenter la difficulté en augmentant la vie des boss ne rends pas le jeu plus fun).

Sur ce bonne soirée ou journée

18.05.2017 @ 00:34
Commentaire de: iGREKKESS [Membre]  
iGREKKESS

Merci, c’est effectivement très discutable, et paraît bien ridicule cette censure aujourd’hui, quand on voit les jeux actuels… Surtout que les modifications apportées sont loin d’être esthétiquement réussies, ou intéressantes en terme de difficulté, comme tu le fais remarquer.
C’est exactement comme le jeu Astro Boy sur GBA, effectivement un peu facile en japonais, dont la difficulté a été remontée artificiellement avec plus d’ennemis dans sa version occidentale, qui se baladent n’importe comment dans les airs… Du coup, ça sape complètement le système de combos (pour le scoring) et au final le plaisir de jeu !

19.05.2017 @ 01:08

Factoïd

1965 : l'année de la création de Sega Enterprises Ltd., fusion de Service Games Japan et Rosen Entreprises.